Pas de BAPE au port de Québec

Port, baie de Beauport
Vue sur le Port à partir de Lévis. 8 août 2015.
Source : Le Soleil, Jean-Michel Genois Gagnon, 8 septembre 2015 

Le ministre de l'Environnement David Heurtel et le Port de Québec se sont entendus pour remettre entre les mains de l'Agence canadienne d'évaluation environnementale le projet d'agrandissement Beauport 2020. Le public est invité, d'ici le 9septembre, à soumettre ses premiers commentaires.

Après plusieurs mois de pourparlers, parfois difficiles, entre le Port de Québec et le gouvernement Couillard, la solution a été trouvée le 31 juillet, mais est passée inaperçue. Le Port a accepté que son projet fasse l'objet d'une évaluation environnementale indépendante, mais pas par le Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE) québécois, tel que le réclamait le ministre Heurtel. (...)L'Agence canadienne d'évaluation environnementale a déjà établi les grandes lignes de ce qu'elle veut étudier dans ce projet. Elle se penchera entre autres sur l'impact de l'ajout d'un quai de 610 mètres, sur le réaménagement de la plage de la baie de Beauport et sur la gestion des déchets, des résidus de cargaison et des matières dangereuses. On ne sait pas encore si le projet fera l'objet d'audiences publiques ou si les citoyens seront appelés à s'exprimer par écrit seulement.Chose sûre, ils pourront le faire au moins trois fois tout au cours du processus qui devrait prendre entre un et deux ans. Les intéressés peuvent obtenir plus d'information sur le projet et le commenter au www.ceaa.gc.ca, en faisant une recherche avec le numéro de projet 80107. (...)[ Tout l'article. À lire aussi : 60 M$ du fédéral pour l’agrandissement du port de Québec. ]