Expo Québec : le pari de la prudence

Expo Québec
Expo Québec, édition 2011.
Source : Le Soleil, Valérie Gaudreau, 13 août 2015 

En décembre, le constat du maire de Québec sur Expo Québec était implacable. «Quand je vois les chiffres, des fois, j'aurais envie de mettre un X dessus», avait lancé Régis Labeaume. Huit mois plus tard, la 105e présentation de la fête se tiendra dès vendredi et jusqu'au 23 août avec le pari d'un retour à la base, deux ans après un virage jeunesse raté. La fête centenaire à la croisée des chemins ? Retour sur l'année de toutes les remises en question.

(...) L'été dernier, l'achalandage à Expo Québec a fondu de 26 %, la pire performance depuis au moins sept ans. La chute entre 2014 et 2008 est préoccupante : pas moins de 45 % moins de gens ont passé les tourniquets de la foire présentée à ExpoCité.

Exit, le virage « extrême »

Devant cette baisse, un constat s'impose. La météo peu clémente n'a pas été la seule responsable. Le virage «extrême» ciblant les 18-35 ans amorcé deux ans plus tôt est un échec. Ce virage concordait aussi avec l'abandon du traditionnel concours de jugement d'animaux pour la présentation 2013, repris depuis à Montmagny. Expo Québec délaissait son caractère agricole centenaire et voulait se redéfinir.L'idée a été celle de présenter des sports extrêmes et des activités axées sur l'adrénaline. Le volet spectacles a aussi pris un virage rock et davantage international.Or, après des années 2013 et 2014 au succès mitigé, force a été d'admettre que la touche jeunesse n'a pas porté ses fruits. (...)[ Tout l'article. À lire aussi : Expo Québec : dévoilement de la programmation musicale et Expo Québec 2015 : nouveautés et traditions. ]