Agrandissement du port de Québec : Beauport 2020 « manque de clarté », dit le député Côté

Port, baie de Beauport
Vue sur le Port à partir de Lévis. 8 août 2015.
Source : Le Soleil, Jean-Michel Genois Gagnon, 7 septembre 2015 

Inquiet des impacts que pourrait avoir le projet d'agrandissement du port de Québec, le député sortant de Beauport-Limoilou, Raymond Côté, va déposer mardi un mémoire à l'Agence canadienne d'évaluation environnementale (ACEE). Le candidat néo-démocrate y déplore notamment le «manque de clarté» dans le document de présentation du projet Beauport 2020.

« Dans l'optique où le Port de Québec veut aller de l'avant avec son projet, on voulait s'assurer que les impacts pour la population résidente soient pris en compte sans compter les impacts sur les activités environnantes. Surtout, aussi, de tenir compte du travail qui a déjà été fait dans le passé lorsque des projets d'agrandissement avaient été soumis », explique au Soleil M. Côté, faisant référence à des documents produits dans les années 80. Il donne comme exemple le rapport PLURAM, réalisé en novembre 1981, où l'un des phénomènes observés a notamment été la pollution atmosphérique causée par le port. (...)

Poussières et particules

M. Côté soulève aussi l'inquiétude des citoyens du Vieux-Limoilou sur la présence de poussière et de particules fines dans l'air de leur quartier. « Nombreux sont les citoyens qui se disent incommodés par la présence régulière de poussière salissant leur domicile et inquiets des risques que pose potentiellement la situation pour leur santé », avance-t-il dans le document, dont Le Soleil a obtenu copie. Il invite d'ailleurs l'ACEE à faire une étude détaillée des effets des poussières émanant du port sur les personnes vivant dans le voisinage. (...)[ Tout l'article. En complément : Agrandissement du port de Québec : les effets actuels d'abord (Initiative citoyenne de vigilance du Port de Québec). À lire aussi : Pas de BAPE au port de Québec. ]